TJM salaire, qu’est ce que c’est ?

Date de publication : 15 juillet 2022

TJM

Vous êtes consultant indépendant, freelancer ou salarié porté et vous vous demandez si ce que vous faites est rentable ? Tout travailleur indépendant doit accorder une importance à TJM. Découvrez ici ce qu’est un TJM et comment le calculer.

Le TJM : c’est quoi?

Le Tarif Journalier Moyen est le tarif journalier de tout professionnel. Qu’il soit consultant indépendant, freelancer ou salarié porté, le TJM est ce qu’il gagne à la journée. Il est exprimé hors taxe.

C’est un indice par lequel il est possible de calculer un salaire net. Grâce au TJM, vous pouvez connaître la rémunération à facturer suite à une prestation donnée à un client. Au-delà de l’estimation obtenue avec le TJM, il est toujours envisageable de négocier.

Quels sont les avantages du TJM?

La principale préoccupation de tout professionnel indépendant est la rémunération. Le TJM apparaît dès lors comme une aide pour se fixer une grille salariale. C’est un indicateur qui permet de fixer le prix de ses prestations. Il permet également de mener raisonnablement ses négociations.

Lorsque vous calculez votre tarif journalier moyen, vous vous faites une idée plus claire sur votre salaire net. Pour trouver votre salaire du mois, vous n’avez qu’à multiplier votre tarif journalier moyen par le nombre de jours de travail pendant le mois.

Voilà ! Vous savez maintenant ce que c’est qu’un TJM. Vous en avez certainement besoin si vous êtes un travailleur indépendant ou en portage salarial.

Quel salaire pour quel TJM ?

Le TJM est un taux horaire.
Il s’agit donc du prix de la prestation, c’est-à-dire le coût de la mise à disposition d’un professionnel pour effectuer une tâche.
Le TJM ne s’applique qu’à la mise à disposition de personnel, c’est-à-dire au temps passé par le prestataire pour effectuer la tâche.
Le TJM n’est pas applicable aux frais de transport, ni à l’achat de matériel ou d’outillage, ni à la fourniture de matériaux.
Le taux horaire doit être mentionné dans le contrat, et ne peut pas être inférieur au SMIC. Il peut également être supérieur, si le prestataire réalise des heures supplémentaires.
Le TJM peut être majoré dans certains cas :
si l’exécution du travail a été rendue difficile ou dangereuse par la situation de l’entreprise cliente, ou en cas de travail en hauteur.
si l’entreprise cliente a recours à un travailleur d’origine étrangère, qui ne parle pas le français, et qu’il est donc difficile pour elle d’apprécier la situation.
si l’entreprise est située dans une zone touristique ou de montagne, et qu’elle fait appel à des prestataires extérieurs (par exemple : un restaurant d’altitude).
Le TJM peut être calculé à partir du salaire minimum de croissance (SMIC), ou s’il est plus favorable, sur la base du salaire minimum conventionnel correspondant au poste de l’employé.
Si le contrat prévoit une clause de non-concurrence, il faut la respecter, et elle doit être rémunérée par le salarié.