Bas de contention classe 1 ou 2, que choisir ?

Date de publication : 23 juillet 2021

chaussettes de contention

En matière de Bas de contention, la classe représente le niveau de pression recommandé en fonction de votre degré d’insuffisance veineuse. Vous retrouverez donc des bas de contention allant de la classe 1 à la classe 4. Découvrez ici toutes les informations sur les bas de contention et quoi choisir entre la classe 1 et la classe 2.

Bas de contention classe 1

Les bas de contention classe 1 représentent la pression la plus faible. En effet, ils ont été conçus pour maintenir la jambe et pas forcément pour la compresser. N’exerçant une pression que de 10 à 15 mmHG, les bas de contention classe 1 peuvent être portés par tout adulte, et cela, sans aucun risque.

En outre, les bas de contention classe 1 sont conseillés pour toutes les personnes n’ayant aucun problème clinique ou avec très peu de troubles veineux. Ils peuvent également être recommandés pour une classification CEAP de stade C1.

Bas de contention classe 2

Les bas de contention “classe 2” ou “force 2” sont utilisés pour traiter les affections veineuses. Ainsi, vous pouvez les utiliser si vous avez des jambes lourdes, des varicosités, varices réticulaires, ou des varices supérieures à 3 mm de diamètre.

Exerçant une pression située entre 15 et 20 mm Hg, ces derniers sont les plus prescrits par les médecins et les pharmaciens. Ils sont indiqués pour une classification CEAP de stade C1, mais aussi C2 en fonction du problème.

Les bas de contention classe 2 sont également recommandés pour les femmes enceintes et cela durant toute leur grossesse.

Combien d’heures par jour faut-il porter des bas de contention ?

En fonction de vos besoins, vous pouvez envisager de les porter toute la journée (mais vous devez les enlever avant de vous coucher), ou seulement quelques heures à la fois.
Les bas de contention peuvent être utiles pour de nombreuses personnes, mais vous devez tout de même en parler à votre médecin avant de les intégrer à votre routine de soins.

Qui ne doit pas porter de chaussettes de contention ?

En effet, elles ne sont pas recommandées pour certains patients. Si vous souffrez d’une maladie vasculaire périphérique affectant vos extrémités inférieures, vous ne devriez pas porter de chaussettes de compression, car la pression fournie par les chaussettes de compression peut aggraver la maladie ischémique.

Pensez à demander conseil à votre médecin ou à votre pharmacien.