Réserve incendie réglementation (DECI)

Date de publication : 12 mars 2021

bouche d'incendie

Une réserve incendie est un point d'eau spécialement conçu pour circonscrire un incendie. Pour ce faire, elle doit disposer d’une capacité hydraulique suffisante. Le renouvellement du contenu doit aussi être aisé. La durée de vie minimale de cette infrastructure doit être de 20 ans. La prévention, la protection et la lutte contre les incendies sont confiées au service départemental d’incendie et de secours (SDIS).

Quelle est la réglementation en la matière ?

L'aménagement d'une réserve incendie est régi par la circulaire n° 465 du 10 décembre 1951. Ce texte mentionne que les services de lutte contre l’incendie doivent trouver sur les lieux d’un sinistre 120 m³ d'eau utilisable en 2 heures. Il exige aussi de mettre en place des solutions faciles d’accès à l’eau en cas d’incendie, ainsi que de récupération des eaux d'extinction. La circulaire précise que le matériel réglementaire de lutte contre le feu est la motopompe de 60 m³/h minimum.

Peuvent faire office de réserve incendie :

  • le réseau de distribution d'eau,
  • les cours d'eau naturels,
  • les réservoirs artificiels.

Dans chaque cas, des aménagements spécifiques doivent être faits pour répondre aux normes exigées.

Les infrastructures concernées par l'installation d'une réserve d'incendie

Tout bâtiment doit être équipé d'un réservoir d’eau d'un volume de 120 m³ utilisable en deux heures. La réserve incendie doit être facilement accessible à tout moment par les pompiers.
Elle doit également être installée dans un seul endroit afin de ne pas gêner leur intervention. Les collectivités publiques, les domaines agricoles, les industries et les habitations sont concernés.

Défense extérieure contre l’incendie (DECI)

La défense extérieure contre l’incendie est tout ce qui concerne les aménagements fixes, qu’ils soient de nature privée ou public, qui peuvent être utilisées pour alimenter en eau les moyens de lutte contre l’incendie.