Bretelles en cuir pour hommes

Date de publication : 1 octobre 2020

bretelles pour homme

Leurs styles, couleurs et matériaux différents s’adaptent à la personnalité de chaque homme, mais ils remplissent toujours la fonction de base pour laquelle ils ont été créés : tenir à la taille le vêtement que l’homme utilise, qu’il s’agisse d’un pantalon ou d’un bermuda.

Les bretelles au-delà de ce qui est nécessaire font également partie de la masculinité de chaque homme en termes de design et de style car chacune est adaptée à une occasion et donc toutes ne sont pas égales, maintenant parmi les meilleures bretelles pour hommes que l’on peut trouver nous avons celles qui sont en cuir et en tant que telles ce sont celles qui ont la plus haute qualité pour le matériau dont elles sont faites.

Quelles sont les meilleures bretelles en cuir pour les hommes ?

Les différentes tendances, modèles, couleurs et matériaux sont simplement des aspects à prendre en compte lors de l’acquisition d’une ou plusieurs paires de bretelles.
En ce qui concerne le cuir, c’est un matériau très recherché par de nombreuses personnes dans différents vêtements et, à cette occasion, les accessoires, comme le portefeuille, auxquels il est fait référence sont les bretelles en cuir pour hommes.

Choisissez des bretelles adaptées à votre taille

N’oubliez pas que les bretelles sont disponibles en différentes couleurs et tailles.
Assurez-vous donc de choisir celle qui vous convient le mieux et, au passage, qui correspond à votre tour de taille, car c’est très, très important. Tous les articles ci-dessus sont en cuir et de haute qualité, vous n’aurez donc aucun problème avec eux car ils sont très durables et élégants.

D’où vient la bretelle ?

Aujourd’hui, la bretelle ne se cache plus et est même devenue un accessoire de mode, que nous sommes fiers de montrer. Le moins que nous puissions dire, c’est que cela n’a pas toujours été le cas. Nous vous proposons donc de faire un petit retour en arrière, en remontant à l’origine de cet accessoire, pour comprendre comment et pourquoi aujourd’hui on trouve des bretelles homme même sur Aliexpress.


Il faut savoir que les bretelles sont bien plus récentes que l’autre accessoire incontournable pour faire tenir son pantalon, à savoir la ceinture. En effet, on a retrouvé des restes de cette dernière datant de vers l’an 1000. Certains historiens soupçonnent les Vikings d’avoir importé la ceinture en Europe. Pour en revenir à nos bretelles, elles sont nées dans l’hexagone, au cours du XVᵉ siècle. Elles étaient au départ réservées à la noblesse qui avait besoin de maintenir en place leurs chausses et leurs culottes. C’est pendant la Révolution Française que la bretelle vient maintenir les pantalons du Tiers État. Elle était, on ne peut plus basique, puisque c’était uniquement un morceau de tissu. Il faut attendre le XVIIIᵉ siècles pour voir les bretelles changer d’aspect et se “diversifier”. Vous aviez alors à votre disposition deux types de bretelles :

  • une bretelle en tissu très épais et rigide, qu’on qualifiait à l’époque de bretelles d’ouvrier
  • une bretelle en cuire pour les bourgeois.



Plus proche de nous encore, c’est à Rouen qu’on trouve les premiers métiers à tisser dédiés à la bretelle aux environs de 1800. Il s’agit de celle de Duval et Gosse. La machine était capable de tisser plusieurs rubans en même temps et de découper la bretelle à la longueur voulue. Il fallait néanmoins encore travailler cette bande, pour y ajouter des boutonnières et les coudre ensemble. Mais comme à l’heure actuelle, la concurrence industrielle était rude à cette époque, et c’est Charles Antheaume qui apporte la plus grosse innovation, en réussissant l’exploit d’adjoindre au tissu des fibres élastiques. Il faut en plus ajouté que sa machine était capable de produire 36 bretelles en même temps. Ce monsieur, moins cupide que les entrepreneurs d’aujourd’hui ou plus tête en l’air, ne déposa pas de brevet. Les entreprises l’ont alors utilisé pour développer la jarretière, la gaine ou bien encore le soutien-gorge.


Mais le marché de la bretelle et celui de l’innovation n’a pas eu lieu qu’en France. Une boutique londonienne tenue par Albert Thurston a permis de donner le jour à la forme que l’on connaît aujourd’hui. Dans un premier temps, il a vendu des bretelles appelées H-back. Les bretelles étaient équipées de deux bandes solides dans le dos, au niveau des omoplates, pour maintenir ses dernières en place. Mais c’est en 1850 que voit le jour le modèle y-back qui est encore aujourd’hui la forme de bretelle la plus pratique et la plus répandue. C’est toujours aux État-unis, en 1894, que les bretelles qu’on utilise aujourd’hui voient le jour, avec l’apparition de la pince en métal, permettant de les utiliser partout et tout le temps, sans forcément avoir besoin de boutons spécifiques pour les accrocher.


Attention, les bretelles restent un accessoire exclusivement masculin pour la simple et bonne raison que la loi de 26 Brumaires an IX, soit le 17 novembre 1800, interdit purement et simplement à une femme de porter un pantalon. Cette interdiction est plusieurs fois bravée et la plus célèbre des contrevenantes est sans nul doute, George Sand. Puisqu’on en est aux personnages célèbres, l’écrivain Samuel Clemens, plus connu du grand public sous le nom de Mark Twain, dépose un brevet permettant à la bretelle de s’ajuster et de se détacher du vêtement. On parle alors de scraps. Ce brevet sera également repris pour le réglage du soutien-gorge.